Weyersheim tient son rang à Soultz-Kutzenhausen

SOULTZ/KUTZENHAUSEN 0

WEYERSHEIM 2

Mi-temps : 0-0. Stade Rebmatt. Arbitres : trio franco-allemand.

Les buts : Altun (54e ), Robert (80e ).

SOULTZ/KUTZENHAUSEN : Schimpf – Renckert, Heinrich, Gluck, Martzolff, Hauswirth, Iffrig, Fontaine, Study, Zacher, Schall (O. Hauswirth, Kraemer, Beick).

WEYERSHEIM : Diebold – Beller, Lefustec, Hetzel, Spenle, Ursch, A. Adam, P-L. Adam, Altun, Walter, Bilgic (Robert, Riemer, Delanoë).

***

Soultz/Kutzenhausen s’est incliné dimanche après-midi sur son terrain face à un leader impitoyable.

En première mi-temps , les occasions sont plutôt rares des deux côtés. On note toutefois, dès la 2e , le centre de Renckert pour Iffrig, dont la frappe passe à côté du but adverse.

Puis à la 20e , le centre de Schall initialement destiné à Zacher, est finalement repris à bout portant par Iffrig. Le ballon effleure la transversale du but gardé par Diebold. Mais les visiteurs montrent qu’ils peuvent eux aussi être dangereux à tout moment. Et effectivement, à la 28e , un beau mouvement de ces derniers est tout proche de se transformer en une ouverture du score. Le centre de Walter pour A. Adam est repoussé en corner par Gluck.

Dès l’entame de la seconde période, les visiteurs se montrent de plus en plus menaçants.

À la 47e , on assiste à une nouvelle occasion franche pour les hommes de Pierre Fancello mais la frappe d’Altun passe finalement largement au-dessus du but de Schimpf.

Robert entre puis marque

Quelques instants plus tard, le coup franc tiré par Walter est repris victorieusement de la tête par le même Altun (0-1, 54e ).

Les locaux sont loin de se laisser abattre et ne lâchent pas l’affaire.

À la 75e , suite à une frappe de Schall, directement sur le gardien, Renckert récupère le ballon. Il centre au second poteau pour O. Hauswirth, qui n’arrive pas à tromper Diebold.

À la 80e  et après s’être joués de la défense soultzoise, les visiteurs se jouent de Schimpf, le gardien. Et l’action d’école se termine par un but de Robert (0-2). C’est une défaite difficile à encaisser pour les joueurs de Raphaël Martzolff, qui méritaient peut-être mieux hier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :