Weyersheim corrigé par Still

STILL 5

WEYERSHEIM 1

Mi-temps : 4-1. Stade Lafarge. Arbitre : M. Kouakou assisté de MM. Richert et Ozkuzucu.

Les buts : Boehmann (1re , 37e ), Heiligenstein (26e , 40e ), Bottemer (58e ) pour Still; Binder (45e s.p) pour Weyesheim.

Cueilli à froid dès l’entame de match, Weyersheim a pris l’eau samedi soir sur la pelouse de Still.

Jérémy Heiligenstein a fêté son anniversaire avec un doublé qui lui permet de conforter son statut de meilleur buteur du championnat.  PHOTO DNA - J-M Holtz
Jérémy Heiligenstein a fêté son anniversaire avec un doublé qui lui permet de conforter son statut de meilleur buteur du championnat. PHOTO DNA – J-M Holtz

Il y a des week-ends où rien ne vous sourit. Weyersheim l’a remarqué à ses dépens devant des Stillois qui ont rapidement pris la mesure de leur adversaire. Après l’ouverture du score de Boehmann aussi rapide qu’inattendue suite à un premier cadeau de la défense visiteuse (1-0 ; 1re ), Weyersheim rebondit et domine territorialement. Schwoob détourne un centre tir de Binder. Mais c’est à peu près tout côté visiteurs, qui se heurtent à un bloc défensif stillois orchestré par un Lacroix des grands jours. À la 26e , Fischer se joue de plusieurs adversaires avant de servir Heiligenstein. Ce dernier ajuste le malheureux Jover (2-0). Et comme c’était jour de cadeaux, Boehmann s’offre un doublé sur une erreur de Gaëtan Walter pour donner un avantage conséquent à son équipe (3-0, 37e ).

Weyersheim n’est pas au bout de ses peines car sur un contre rondement mené, Heiligenstein brûle la politesse à toute la défense adverse pour battre Jover une quatrième fois (4-0, 40e ).

Le penalty transformé par Binder à la 45e n’a pas eu de conséquences (4-1). Au contraire même. Dès le retour des vestiaires, Still se montre plus menaçant, à l’instar de cette tête à bout portant de Heitz que Jover repousse du bout des gants (52e ). Bottemer teste lui aussi le gardien visiteur qui s’en sort bien sur ce coup-là (56e ).

Bottemer clôt le festival

Jover cède cependant une nouvelle fois : suite à une tentative de Heiligenstein, Bottemer, en embuscade, pousse le ballon au fond des filets (5-1, 58e ).

Weyersheim ne réagit que sporadiquement, Munoz se créant une opportunité de réduire la marque, mais la balle fuse au ras du poteau de Schwoob (75e ).

Still ne se contente pas de sa large avance et les nouveaux entrants, Marchal et Guillou notamment, sèment la panique dans la défense adverse. Cette dernière est d’ailleurs toute heureuse de voir le dernier rempart, Jover, sauver l’une ou l’autre situation qui aurait pu transformer la défaite en véritable débâcle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :