Chabbi délivre Weyersheim

OBERNAI 0

WEYERSHEIM 1

Mi-temps : 0-1. Stade Municipal. Arbitre : M. Rennie assisté de MM. Lahllal et Chaumy.

Le but : Chabbi (36e ).

Avertissements : Maeder (85e ) à Obernai; Ursch (67e ) à Weyersheim.

OBERNAI : Meyer – Landwerlin, Kientz, Oster, Gael, Maetz, Pfleger, Klein, Maeder, Lasky, Traore (Lotz, Jeandel, Yurday).

WEYERSHEIM : Jover – Moog, Weber, Hetzel, Spenle, Ursch, Chabbi, Adam, Binder, Munoz, Delanoe (Stocki, Walter, Kost).

***

Grâce à un but de Chabbi en première période, Weyersheim est venu s’imposer hier à Obernai.

Défait en ouverture du championnat à Seltz le week-end passé, Obernai avait à cœur de se rattraper à domicile hier après-midi. Les premières minutes sont à l’avantage des locaux qui pensaient même ouvrir le score à la 8e sur un corner repris de la tête par Oster. Malheureusement pour eux, l’arbitre ne valide pas le but puisque le ballon était sorti des limites du terrain avant de revenir dans l’air de jeu…

Un faux départ frustrant pour les locaux qui accusent le coup dans l’entrejeu face à des visiteurs plus à l’aise techniquement. Ce sont d’ailleurs les joueurs de Cédric Mehl et d’Éric Ott qui trouvent la faille après la demi-heure de jeu.

 

Weyersheim défend bien

Chabbi est à la réception d’une parade du portier Meyer pour pousser le ballon au fond des filets (0-1, 36e ). Les deux formations se neutralisent par la suite au milieu de terrain et les occasions se font rares jusqu’à la pause. Au retour des vestiaires, Obernai hausse le ton sous l’impulsion de Klein et de Jeandel. Ce dernier, lancé dans la profondeur par Yurday, fixe son vis-à-vis avant de servir Maeder en retrait, un poil trop court pour reprendre l’offrande (53e ).

Et comme en première période, Weyersheim se contente de fermer le verrou à double tour pour procéder par des contres avec beaucoup de maîtrise. Adam, par exemple, voit sa tentative échouer sur le montant de Meyer dans le dernier quart d’heure.

De son côté, Jover reste vigilent pour claquer en corner le centre tir de Lotz et préserver sa cage inviolée (78e ). Malgré toute sa bonne volonté, la jeunesse obernoise a manqué de maturité et concède un second revers en autant de journées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :