Weyersheim avec métier

Weyersheim (R2) a fait respecter la hiérarchie, en déplacement au FCSK06 (R3) pour le 5ème tour de la Coupe de France.

FCSK06 0 WEYERSHEIM 2 ➤ Mi-temps : 0-0. Arbitre : M. Hailoui assisté de MM. Lahllal et Cervantes. ➤ Buts : Adam (69e ), Schneider (81e ).

La partie débute par une domination globale de la part de Weyersheim. Mais le FCSK06, sur sa première occasion, doit ouvrir le score. À la 1ere , Sassi se retrouve seul face au portier visiteur mais sa reprise en demi-volée termine dans les gants du gardien.

Le “06” fait mieux que se défendre et ne concède pas d’occasion. Son bloc bien en place pose des problèmes. Il n’y a pas grand-chose à noter dans cette première mi-temps. Hormis une première occasion à la 44e pour Weyersheim, avec un tir à bout portant bien arrêté par Maréchal, le gardien du “06”. Sur la relance, Sassi, le jeune attaquant strasbourgeois, manque d’ouvrir le score pour une seconde fois. Au lieu de frapper, il fait le choix de donner son ballon à Ugrkhelidze, pourtant mal placé.

Weyersheim accélère en seconde mi-temps

Au retour des vestiaires, Weyersheim semble augmenter le rythme. Le “06” joue plus bas.

À la 59e , Weyersheim se procure sa première véritable occasion par Sala, qui dévisse sa frappe alors qu’il était en bonne position.

C’est à la 69e que Weyersheim concrétise sa domination. Sur un corner joué à deux, Aurélien Adam, de la tête, vient couper la trajectoire du ballon. Maréchal, jusque-là, irréprochable, reste médusé sur sa ligne (0-1).

Weyersheim double la mise à la 81e. Stroh remonte le cuir récupéré au milieu de terrain avant d’adresser un centre pour Nicolas Schneider, adroit pour terminer l’action (0-2). Le “06” n’abdique pas. À la 84e , Hajji tente un lob de plus de trente mètres que le gardien de Weyersheim claque difficilement en corner.

Malgré une belle partie livrée par cette équipe rajeunie du FCSK 06, Weyersheim a fait parler sa supériorité hiérarchique. Les hommes du duo Mehl-Ott se qualifient logiquement pour le 6e  tour de la Coupe de France.

« C’est dommage, nous souffrons encore une fois de notre manque d’efficacité, regrette Mony Muller, l’entraîneur strasbourgeois. Les garçons ont délivré un bon match, tant sur le plan tactique que sur le plan mental. Mais c’est le foot, on apprend. On a de bons jeunes qui ne demandent qu’à s’exprimer ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :