Le strict minimum

DUTTLENHEIM 0

WEYERSHEIM 1

Mi-temps : 0-0. Stade Municipal. 80 spectateurs. Arbitre : M. Brun assisté de MM. Alves et Oster.

Le but : Robert (72e ).

Avertissements : Bajra (32e ), Bottemer (65e ), Schott (65e ), Baichoo (73e ), Eyebe (88e ) à Duttlenheim; Biglic (32e ) à Weyersheim.

Exclusion : Eyebe (90e ) à Duttlenheim.

DUTTLENHEIM : Farschon – Vignola, Knobloch, Schott, Bajra (cap.), Muller, Baichoo, Wunderlich, Bottemer, Fernandes, Bouhia (Issouffa, Tison, Eyebe).

WEYERSHEIM : Diebold – Beller, Le Fustec, Hetzel (cap.), Weber, Guerra, Rober, Adam, Bilgic, Munoz, Ursch (Spenle, Y. Walter, G. Walter).

***

À défaut d’avoir brillé, Weyersheim a su se montrer suffisamment solide pour l’emporter hier à Duttlenheim

Sous une grosse chaleur, le match démarre sur les chapeaux de roues. Le premier quart d’heure voit les deux équipes faire jeu égal et se neutraliser au milieu de terrain.

Le premier tir visiteur est l’œuvre de Bilgic, sans danger pour Farschon (15e ). Les rares situations dangereuses pour Duttlenheim ont lieu sur coups de pied arrêtés. On note toutefois ce tir de Bottemer, trop écrasé (30e ). La plus grosse occasion de ce premier acte intervient à la 40e lorsque Le Fustec oblige Farschon à la parade.

Robert, unique buteur

La défense locale, bien regroupée autour de sa charnière Bajra-Schott, n’est pas mise à défaut par les attaquants de Weyersheim, bien trop timides.

Au retour des vestiaires, on sent les deux équipes désireuses de proposer un meilleur spectacle. Parti à la limite du hors-jeu, Bottemer trouve Diebold sur sa route (50e ).

Trois minutes plus tard, le portier visiteur doit encore se détendre sur une frappe du même Bottemer (53e ). Dans le camp d’en face, Walter trouve Bilgic qui, seul dans les six mètres, manque le cadre (60e ).

La dernière demi-heure de jeu est plutôt à l’avantage des Duttlenheimois qui n’arrivent cependant pas à concrétiser leurs occasions. À l’inverse, c’est sur un contre mené tambour battant que Weyersheim parvient à ouvrir le score. Bien placé au point de penalty, Walter reprend un centre venu de la droite, trompant un Farschon impuissant (0-1, 72e ).

Bien décidés à égaliser, les locaux repartent de l’avant. Bouhia et Baichoo tentent de porter le danger dans la défense adverse, sans réussite. Ils se heurtent à des visiteurs déterminés à repartir de leur déplacement avec le butin.

Le score en reste là et Duttlenheim s’incline sur la plus petite des marques. Encore une fois, les hommes de Farschon n’ont pas démérité. C’est cruel et frustrant car les visiteurs, qui conservent par la même occasion leur place de leader, étaient franchement à leur portée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :