Weyersheim s’en sort

WEYERSHEIM 3

SOULTZ/KUTZENHAUSEN 2

Mi-temps : 1-0. Stade de la Zorn. Arbitre : M. Becher.

Les buts : Munoz (5e ), Robert (55e ), Walter (87e ) pour Weyersheim; Hauswirth (46e ), Sattler (53e ) pour Soultz/Kutzenhausen.

WEYERSHEIM : Diebold – Beller, Lefustec, Hetzel, Spenlé, Gera, Robert, Adam, Bilgic, Munoz, Riehmer, (Ursch, Walter, Delanoe).

SOULTZ/KUTZENHAUSEN : Schimpf – Logel, Bick, Heinrich, Martzolff, Fontaine, Study, Iffrig, Hauswirth O., Zacher, Sattler (Kraemer, Hauswirth V., Schall).

***

Malmenés par une belle équipe de Soultz/Kutzenhausen, les joueurs de Weyersheim s’en sont finalement sortis. Ils remportent une victoire importante dans la course à la montée.

Ce match entre une équipe de Weyersheim qui voulait rester dans le coup pour la première place et une équipe de Soultz/Kutzenhausen qui veut assurer son maintien a été prolifique en buts. Dès la 5e , Munoz, bien servi par Riehmer, ouvre le score pour Weyersheim (1-0).

Les locaux gardent le pied sur le ballon et à la 25e , Le Fustec est tout proche de tromper Schimpf sur un centre tir. Dans la minute suivante, Munoz déborde son adversaire et centre fort devant le but. Riehmer se précipite et se jette mais n’arrive pas à toucher le ballon.

C’est le moment choisit par les visiteurs pour sortir de leur coquille. Zacher sert Study en profondeur et il faut un grand Diebold pour l’empêcher d’égaliser.

Walter, le sauveur

À la 35e , c’est encore Study qui sème la panique dans la défense de Weyersheim.

Dès le retour des vestiaires, Hauswirth douche les ardeurs de Weyersheim en égalisant suite à un contre rondement mené (1-1, 46e ). Soultz/Kutzenhausen n’en reste pas là et prend l’avantage grâce à Sattler, idéalement servi par Iffrig (1-2, 53e ). Weyersheim est sonné mais repart de l’avant.

Suite à une action de grande classe de Guerra, ce dernier sert Robert qui ne se fait pas prier pour remettre les pendules à l’heure (2-2, 55e ). Les locaux ont décidé de forcer la décision mais la frappe de Delanoe passe légèrement à côté. C’est finalement Walter, bien servi par Munoz, qui fait basculer le match en faveur de Weyersheim (3-2, 87e ). De retour de blessure, il offre trois points capitaux à son équipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :