Vauban a eut chaud face à Weyersheim

Malmené par Weyersheim (R2) dimanche, Vauban (N3) a eu recours à la séance des tirs au but pour se qualifier. Mais que ce fut dur !

WEYERSHEIM 3 VAUBAN 3 2-4 aux tab ➤  Mi-temps : 2-1. – Stade de la Zorn. 550 spectateurs. Arbitre : M. Degand assisté de MM. El Hamzaoui et Sammartano. ➤  Buts : A. Adam (20e ), Stroh (35e ), Ursch (87e sp) pour Weyersheim ; Cherief (23e sp), Kekambus (64e ), Bakria (73e ) pour Vauban. ➤  Avertissements : Calis (45e +1), Heitz (70e) à Weyersheim ; Cherief (90e+4) à Vauban. ➤  Expulsion : Sala (96e ) à Weyersheim. WEYERSHEIM : Meichel – Schneider, Ursch, Weber, Calis – Heitz, Hetzel (cap.), P-L Adam (Kucukkomurcu, 106e ) – Sala, Stroh, A. Adam (Walter, 74e ). Entraîneurs : Cédric Mehl et Éric Ott. VAUBAN : Catren – Bakria, Rocu, Tchamako, Kizemoko (Heiligenstein, 46e ) – N’Gueni (Mbaye, 110e ) – Kekambus, Cherief (cap.), Sahin (Bellahcène, 46e ), Oliveira – Kahla (Cicutta, 46e ). Entraîneur : Djamel Ferdjani.

La nuit commençait à tomber et la pluie à redoubler d’intensité. Après cent vingt minutes d’une partie riche en rebondissements, Weyersheim et Vauban ne s’étaient toujours pas départagés. Finalement, les Strasbourgeois, peut-être un peu plus lucides, s’en sont sortis au prix d’une séance de tirs au but bien maîtrisée.

Leur gardien Alexandre Catren s’étant notamment montré impeccable, repoussant les tentatives d’Hetzel et de Walter (2-4).

« C’est un gros soulagement, dira Djamel Ferdjani après coup. On est tombé sur une très belle équipe de Weyersheim. Il faut la féliciter. »

Le coach des “Pierrots” dit vrai. Les protégés du duo Mehl-Ott ont donné bien du fil à retordre à une formation de Vauban à deux vitesses. En première période, Weyersheim ouvrait logiquement le score grâce à une tête d’Aurélien Adam consécutive à un corner de Sala (1-0, 23e ).

« Un gros soulagement »

Si Vauban avait immédiatement réagi avec ce penalty transformé par Cherief (1-1, 23e ), les Strasbourgeois étaient aussi vite retombés dans leurs travers.

Le pensionnaire de R2, lui, jouait sans aucun complexe. Il se faisait récompenser par un deuxième but. Cette fois, c’était Stroh à la finition, superbement trouvé par Hetzel (2-1, 35e ).

Weyersheim était devant à la pause et il n’y avait rien à redire. « Notre première mi-temps a été indigne d’une équipe de N3, reconnaissait Djamel Ferdjani. Mais je félicite mes joueurs, ils ont bien su réagir. »

Dès le début du second acte, le match tournait complètement. Le coach strasbourgeois avait d’ailleurs procédé à un triple changement (!) à la pause. Vauban jouait beaucoup mieux et revenait dans la rencontre.

Kekambus profitait d’un festival d’Oliveira sur l’aile droite pour égaliser (2-2, 64e ). Dans la foulée, le centre au cordeau de Cherief trouvait Bakria à l’opposé, adroit au moment de placer le ballon dans le petit filet opposé (2-3, 73e ).

Mais Weyersheim avait de la ressource. Sur penalty, Ursch envoyait tout ce beau monde en prolongation (3-3, 87e ).

Handicapé par l’expulsion de Sala suite à un geste d’humeur sur Bakria (96e ), Weyersheim résistait jusqu’au bout. De son côté, Vauban manquait d’efficacité : par Rocu de la tête (106e ), puis par Kekambus (118e ). Au final, les Nationaux s’en sont tout de même sortis. Par un trou de souris, il est vrai. De quoi donner forcément beaucoup de regrets aux Weyersheimois et à son entraîneur Cédric Mehl.

« Il y a de la déception, ne cachait-il pas. Je suis tout de même fier de ce qu’on a montré. On n’a rien lâché, même à dix. Je pense que les gens ont pris beaucoup de plaisir à suivre ce match. Au final, ça ne passe pas loin pour nous, c’est dommage. »

L’aventure s’arrête donc là pour Weyersheim, qui va pouvoir désormais se concentrer sur son championnat de Régional 2, qu’il domine pour l’instant.

Vauban, lui, a eu très chaud. Mais la route continue et c’est bien ça qui lui importe…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :